28 février 2014

L'usage du temps ...

  L'homme n'a rien du temps que l'instant qu'il possède, Quand le temps est perdu, sa perte est sans remède :   Après tant d'embarras, tant de peine et de bruit, On se trouve à la fin et sans temps et sans fruit.  Chacun se donne en proie au siècle qui l'entraîne, Au plaisir qui l'amuse, au dessein qui le gêne, Et comme s'il régnait une fatale loi,  Chacun fait ce qu'il peut pour n'être point à soi. Homme trop partagé, possède-toi toi-même, Fais servir tout le temps à ton... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 23:58 - Commentaires [3] - Permalien [#]

27 février 2014

Le jardin d'antan...

          Rien n’est plus doux aussi que de s’en revenirComme après de longs ans d’absence,Que de s’en revenir Par le chemin du souvenirFleuri de lys d’innocence,Au jardin de l’Enfance.   Au jardin clos, scellé, dans le jardin muetD’où s’enfuient les gaietés franches, Notre jardin muetEt la danse du menuet Qu’autrefois menaient sous branchesNos sœurs en robes blanches.     Aux soirs d’Avrils anciens, jetant des cris joyeuxEntremêlés de ritournelles,Avec des lieds... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 23:09 - Commentaires [6] - Permalien [#]
26 février 2014

Il luit dans l'ombre...

 Il luit dans l'ombre, Le beau fruit d'or,    Il luit comme un trésor Entre ces feuilles.  C'est pour toi qu'il a mûri, Le beau fruit du paradis. Quelles roses lui sont pareilles ?   Voilés de leurs ailes, Les anges sommeillent...   Voici que la nuit vient, Pas une étoile ne se lève.  Oh ! rien Qu'un effleurement De tes lèvres...    Qui peut savoir ? Le souffle du soir le touche bien.   Écoute ma chanson ; Elle... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 16:29 - Commentaires [8] - Permalien [#]
25 février 2014

Comme elle chante...

  Comme elle chanteDans ma voix, L'âme longtemps murmuranteDes fontaines et des bois ! Air limpide du paradis,Avec tes grappes de rubis, Avec tes gerbes de lumière,Avec tes roses et tes fruits ;Quelle merveille en nous à cette heure !Des paroles depuis des âges endormies En des sons, en des fleurs,Sur mes lèvres enfin prennent vie. Depuis que mon souffle a dit leur chanson,Depuis que ma voix les a créées Quel silence heureux et profondNaît de leurs âmes allégées ! Charles Van Lerberghe     ... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 21:42 - Commentaires [5] - Permalien [#]
22 février 2014

Chanson Violette ...

     Et ce soir-là, je ne sais, Ma douce, à quoi tu pensais,         Toute triste,    Et voilée en ta pâleur, Au bord de l’étang couleur         D’améthyste.      Tes yeux ne me voyaient point ; Ils étaient enfuis loin, loin         De la terre ;    Et je sentais, malgré toi, Que tu marchais près de moi,         Solitaire. ... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 18:29 - Commentaires [9] - Permalien [#]
21 février 2014

Berceuse de la poupée ...

      Petite poupée en bonnet de dentelle Sur vos cheveux fins de filasse blonde,    Dormez : l’horloge sonne et tout le monde A mouché les chandelles.      Pierrot se couche et la lune se lève ; Au faîte des toits tous les chats sont gris ;  Dormez et faites un beau rêve : Tous les chats sont gris comme les souris.    Avec votre robe trop courte et fripée Et vos bas qui tombent jusqu’aux talons,  ... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 18:12 - Commentaires [7] - Permalien [#]

20 février 2014

À CE QUI N’EST PLUS...

          " Je sais l’art d’évoquer les minutes heureuses." Charles Baudelaire. Pourquoi revenez-vous creuser mon souvenir, Ô jours trop tôt perdus, ô trop chères pensées,    Images que le temps doit avoir effacées, Mots que mon cœur jalouse et ne peut contenir, Pourquoi revenez-vous creuser mon souvenir ?      J’avais promis l’oubli qui console et qui tue, L’oubli muet et calme, aux flots profonds et lourds.   ... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 17:55 - Commentaires [8] - Permalien [#]
19 février 2014

J'allais par des chemins ...

  J'allais par des chemins perfides,Douloureusement incertain.Vos chères mains furent mes guides.   Si pâle à l'horizon lointainLuisait un faible espoir d'aurore ;Votre regard fut le matin.   Nul bruit, sinon son pas sonore,N'encourageait le voyageur.Votre voix me dit : " Marche encore ! "   Mon coeur craintif, mon sombre coeurPleurait, seul, sur la triste voie ;   L'amour, délicieux vainqueur,Nous a réunis dans la joie. Paul Verlaine       Chemins qui ne mènent nulle... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 17:25 - Commentaires [5] - Permalien [#]
18 février 2014

À beaucoup de danger est sujette la fleur ...

        À beaucoup de danger est sujette la fleur : Ou l’on la foule au pied ou les vents la ternissent,    Les rayons du soleil la brûlent et rôtissent, La bête la dévore, et s’effeuille en verdeur.      Nos jours, entremêlés de regret et de pleur, À la fleur comparés comme la fleur fleurissent    Tombent comme la fleur, comme la fleur périssent, Autant comme du froid tourmentés de l’ardeur.      Non de fer ni de... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 20:08 - Commentaires [5] - Permalien [#]
17 février 2014

La nature est pleine d'amour ...

      La nature est pleine d'amour,  Jeanne, autour de nos humbles joies ;  Et les fleurs semblent tour à tour Se dresser pour que tu les voies. Vive Angélique ! à bas Orgon ! L'hiver, qu'insultent nos huées,  Recule, et son profil bougon Va s'effaçant dans les nuées. La sérénité de nos coeurs, Où chantent les bonheurs sans nombre,  Complète, en ces doux mois vainqueurs, L'évanouissement de l'ombre.Juin couvre de fleurs les sommets, Et dit partout... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 17:11 - Commentaires [6] - Permalien [#]