31 mars 2014

Veillée d'Avril ...

  Il doit être minuit. Minuit moins cinq. On dort.    Chacun cueille sa fleur au vert jardin des rêves,  Et moi, las de subir mes vieux remords sans trêves    Je tords mon cœur pour qu’il s’égoutte en rimes d’or.    Et voilà qu’à songer, me revient un accord,    Un air bête d’antan, et sans bruit tu te lèves    Ô menuet, toujours plus gai, des heures brèves Où j’étais simple et pur, et doux, croyant encor.      Et... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 13:42 - Commentaires [6] - Permalien [#]

30 mars 2014

C'est de leurs voix que j'ai redit...

    C'est de leurs voix que j'ai redit Leurs paroles, mais plus haut qu'elles,  Tu voles, ma chanson aux ailes bleues  d'oiseau de Paradis ! Ô ma chanson, tu les dépasses,Tu leur ouvres l'immense azur !   Et tu jettes leur rire obscurEn mille étoiles dans l'espace. Leur pauvre coeur silencieux,S'approfondit quand tu le touches ; L'haleine qui naît de leurs bouches,En toi devient souffle des cieux.   Monte chanson ! Et si ta route,Là-haut se perd dans le néant, Monte encore, le... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 14:09 - Commentaires [1] - Permalien [#]
29 mars 2014

Dialogue...

      Où sont tant de beautés que le Printemps avait, Ornement des jardins et des molles prairies ?    Où sont toutes les fleurs des campagnes fleuries ? Où est le temps serein qui les cœurs émouvait ?      Où est le doux plaisir qui dans l’âme pleuvait Durant les jeunes mois ? par qui les fantaisies  Des esprits généreux célestement nourries Admiraient les effets que Nature pouvait ?       Ces... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 16:03 - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 mars 2014

Si notre vie est moins qu'une journée ...

  Si notre vie est moins qu'une journéeEn l'éternel, si l'an qui fait le tour   Chasse nos jours sans espoir de retour,Si périssable est toute chose née, Que songes-tu, mon âme emprisonnée ?Pourquoi te plait l'obscur de notre jour, Si pour voler en un plus clair séjour,Tu as au dos l'aile bien empannée ? La, est le bien que tout esprit désire,La, le repos où tout le monde aspire,   La, est l'amour, la, le plaisir encore. La, ô mon âme au plus haut ciel guidée ! Tu y pourras reconnaître... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 17:23 - Commentaires [4] - Permalien [#]
27 mars 2014

Au coeur solitaire du bonheur...

  Au coeur solitaire du bonheur,Devenu mon coeur même,   Quelle paix divine en ce jour,Et quelle plénitude suprême !   Ô le rire adorable d'amourDe tout ce qui m'environne !   Autour de mon bonheur en fleurUne abeille éternelle bourdonne...   Elle se clôt doucement et s'apaise,Mon âme heureuse ;   Elle se tait,La rose qui chantait. Charles Van Lerberghe Bonjour ,  savez -vous, qu'il existe des chats fées ?;     des chats bottés ?   des chats... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 16:55 - Commentaires [5] - Permalien [#]
26 mars 2014

Pourquoi ?...

     Si vous n’avez rien à me dire, Pourquoi venir auprès de moi ?  Pourquoi me faire ce sourire Qui tournerait la tête au roi ?  Si vous n’avez rien à me dire, Pourquoi venir auprès de moi ?      Si vous n’avez rien à m’apprendre, Pourquoi me pressez-vous la main ?    Sur le rêve angélique et tendre, Auquel vous songez en chemin,    Si vous n’avez rien à m’apprendre, Pourquoi me pressez-vous la... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 15:57 - Commentaires [4] - Permalien [#]

25 mars 2014

La rose thé...

La plus délicate des roses Est, à coup sûr, la rose-thé.  Son bouton aux feuilles mi-closes De carmin à peine est teinté.   On dirait une rose blanche Qu'aurait fait rougir de pudeur, En la lutinant sur la branche, Un papillon trop plein d'ardeur. Son tissu rose et diaphane De la chair a le velouté ; Auprès, tout incarnat se fane Ou prend de la vulgarité. Comme un teint aristocratique Noircit les fronts bruns de soleil, De ses soeurs elle rend rustique Le... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 13:55 - Commentaires [6] - Permalien [#]
24 mars 2014

Impression de Printemps...

         Il est des jours - avez-vous remarqué ? -Où l'on se sent plus léger qu'un oiseau,    Plus jeune qu'un enfant, et, vrai ! plus gai Que la même gaieté d'un damoiseau     L'on se souvient sans bien se rappeler...Évidemment l'on rêve, et non, pourtant. L'on semble nager et l'on croirait voler.L'on aime ardemment sans amour cependant.  Tant est léger le coeur sous le ciel clair Et tant l'on va, sûr de soi, plein de foi  Dans les... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 14:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 mars 2014

Veilles-tu, ma senteur de soleil ...

  Veilles-tu, ma senteur de soleil, Mon arôme d'abeilles blondes,    Flottes-tu sur le monde, Mon doux parfum de miel ?   La nuit, lorsque mes pas Dans le silence rôdent,  M'annonces-tu, senteur de mes lilas, Et de mes roses chaudes ? Suis-je comme une grappe de fruits Cachés dans les feuilles,    Et que rien ne décèle, Mais qu'on odore dans la nuit ?   Sait-il, à cette heure, Que j'entr'ouvre ma chevelure,    Et qu'elle respire... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 19:10 - Commentaires [3] - Permalien [#]
21 mars 2014

Instant fugace ...

  Elle avait emporté des brassées de lilas Et, comme elle partait couverte de printemps,    elle était comme un lys qu’un pollen ravissant aurait poudré. Son front est lisse, un peu trop grand.          Les lilas qu’elle avait, elle les posa là. Je me suis approché de ces fleurs fatiguées    d’avoir été tenues un moment dans ses bras.      Courbé comme un enfant de chœur par l’encensoir,  sur leur sombre... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 16:16 - Commentaires [7] - Permalien [#]