29 juin 2014

puisque tout passe ...

  et quelques poésies de Rainer ...   Puisque tout passe, faisons la mélodie passagère ;  celle qui nous désaltère, aura de nous raison.   Chantons ce qui nous quitte avec amour et art ;   soyons plus vite que le rapide départ Rainer Maria Rilke     Pays, arrêté à mi-chemin Pays, arrêté à mi-chemin entre la terre et les cieux,    aux voix d'eau et d'airain, doux et dur, jeune et vieux,   comme une offrande levée vers... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 19:56 - Commentaires [5] - Permalien [#]

28 juin 2014

Le frais matin dorait ...

  Le frais matin dorait de sa clarté premièreLa cime des bambous et des gérofliers. Oh ! les mille chansons des oiseaux familiersPalpitant dans l'air rose et buvant la lumière !Comme lui tu brillais, ô ma douce lumière, Et tu chantais comme eux vers les cieux familiers ! A l'ombre des letchis et des gérofliers, C'était toi que mon coeur contemplait la première.   Telle, au Jardin céleste, à l'aurore première,  La jeune Ève, sous les divins gérofliers *, Toute pareille encore aux... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 14:27 - Commentaires [4] - Permalien [#]
25 juin 2014

Quand vient le soir ...

  Quand vient le soir, Des cygnes noirs,    Ou des fées sombres,Sortent des fleurs, des choses, de nous  Ce sont nos ombres.     Elles avancent ; le jour recule. Elles vont dans le crépuscule,D'un mouvement glissant et lent.     Elles s'assemblent, elles s'appellent, Se cherchent sans bruit,  Et toutes ensemble,    De leurs petites ailes, Font la grande nuit.     Mais l'Aube dans l'eau S'éveille et prend son grand... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 20:59 - Commentaires [3] - Permalien [#]
24 juin 2014

Stances sur mon jardin de Boucherville ...

  Petit jardin que j'ai plantéQue ton enceinte sait me plaire ! Je vois en ta simplicité,L'image de mon caractère.   Pour rêver qu'on s'y trouve bien !Ton agrément c'est la verdure ;   A l'art tu ne dois presque rien,Tu dois beaucoup à la nature.   D'un fleuve rapide en son cours,Tes murs viennent toucher la rive, Et j'y vois s'écouler mes jours,Comme son onde fugitive. Lorsque, pour goûter le repos,Chaque soir je quitte l'ouvrage, Que j'aime, jeunes arbrisseaux,A reposer sous votre ombrage... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 20:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 juin 2014

Soulagement...

  Quand je n'ai pas le coeur prêt à faire autre chose,Je sors et je m'en vais,   l'âme triste et morose,   Avec le pas distrait et lent que vous savez,Le front timidement penché vers les pavés,   Promener ma douleur et mon mal solitaireDans un endroit quelconque, au bord d'une rivière,   Où je puisse enfin voir un beau soleil couchant. O les rêves alors que je fais en marchant,Dans la tranquillité de cette solitude,   Quand le calme revient avec la lassitude !Je me sens... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 19:37 - Commentaires [5] - Permalien [#]
19 juin 2014

à la promenade...

  Le ciel si pâle et les arbres si grêlesSemblent sourire à nos costumes clairs   Qui vont flottant légers avec des airsDe nonchalance et des mouvements d’ailes. Et le vent doux ride l’humble bassin,Et la lueur du soleil qu’atténue L’ombre des bas tilleuls de l’avenueNous parvient bleue et mourante à dessein. Trompeurs exquis et coquettes charmantesCœurs tendres mais affranchis du serment   Nous devisons délicieusement,Et les amants lutinent les amantes De qui la main imperceptible... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 19:54 - Commentaires [8] - Permalien [#]

17 juin 2014

Sur le vert coteau...

Qu’il est doux d’être au monde, et quel bien que la vie !  Tu le disais ce soir par un beau jour d’été.  Tu le disais, ami, dans un site enchanté, Sur le plus vert coteau de ta forêt chérie.    Nos chevaux, au soleil, foulaient l’herbe fleurie. Et moi, silencieux, courant à ton côté,    Je laissais au hasard flotter ma rêverie ; Mais dans le fond du cœur je me suis répété      Oui, la vie est un bien, la joie est une... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 17:46 - Commentaires [6] - Permalien [#]
16 juin 2014

Dans le petit jardin du garde-barrière...

Dans le jardin du garde-barrière, — Jardin qui n’est Qu’un jardinet,  Où de parties de tennis et de croquet Difficilement se pourraient faire :  (Mais ce ne sont pas là des jeux de garde-barrière) Dans le petit jardin du garde-barrière,  Poussent des pois, des carottes, et des navets. Et, Et autres plantes potagères.      Quelle satisfaction, le soir : Le train passé s’enfuit et fume...  Pour la bonne soupe que parfument Des... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 20:40 - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 juin 2014

Dis moi Rose ...

  Dis-moi, rose, d'où vient qu'en toi-même enclose, ta lente essence impose à cet espace en prose tous ces transports aériens ? Combien de fois cet air prétend que les choses le trouent, ou, avec une moue, il se montre amer. Tandis qu'autour de ta chair, rose, il fait la roue. Rainer Maria Rilke       Printemps (I)     Ô mélodie de la sève qui dans les instruments de tous ces arbres s'élève -,   accompagne le chant de notre voix trop brève. C'est pendant... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 19:39 - Commentaires [5] - Permalien [#]
13 juin 2014

Aux amis inconnus...

        Ces vers, je les dédie aux amis inconnus,A vous, les étrangers en qui je sens des proches, Rivaux de ceux que j'aime et qui m'aiment le plus,Frères envers qui seuls mon coeur est sans reprochesEt dont les coeurs au mien sont librement venus.   Comme on voit les ramiers sevrés de leurs volièresRapporter sans faillir, par les cieux infinis, Un cher message aux mains qui leur sont familières,Nos poèmes parfois nous reviennent bénis,Chauds d'un accueil lointain d'âmes hospitalières.   ... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 17:51 - Commentaires [5] - Permalien [#]