31 juillet 2014

Ainsi, ce chemin de nuages...

    Ainsi, ce chemin de nuage,Vous ne le prendrez point,     D'où j'ai vu me sourire au loinVotre brillant mirage ?   Le soir d'or sur les étangs bleusD'une étrange savane,   Où pleut la fleur de frangipane,N'éblouira vos yeux ;   Ni les feux de la lucioleDans cette épaisse nuit   Que tout à coup perce l'ennuiD'un tigre qui miaule.   Jean-Paul Toulet       Paul-Jean Toulet Écrivain Paul-Jean Toulet, né à Pau le 5 juin 1867... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 19:48 - Commentaires [4] - Permalien [#]

30 juillet 2014

Sentir le beau temps ...

  Partir avec le beau tempsComme seul rêve interrompu   Qui prépare la table d'hôteFleurie de paroles sans vent, Sans goût de fruit défendu,Sans doigt pointé vers la porte! Rendre le temps plus épicé,Prendre le temps de digérer   La relation du silence,La franchise du soupçon,   La nage en contre courant,La course dans tous les sens...     Parti avec le beau tempsComme ami le rêve sans nom Qui raconte un autre lieuQue jamais n'ont vu les yeux:   L'écho d'un chant lointainS'en... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 17:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]
29 juillet 2014

Les soucis du ciel...

  Le ciel apprend par cœur les couleurs du matin:   Le toit gris ,l'arbre vert, le blé blond ,le chat noir   Il n'a pas de mémoire. Il compte sur ses mains;   Le toit blond, l'arbre gris, le blé noir, le chat vert     Le ciel bleu est chargé de dire à la nuit noire comment était le jour tout frais débarbouillé     Mais il perd en chemin ses soucis, la mémoire.    Il rentre à lamaison il a tout embrouillé:   Le toit vert, l'arbre... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 18:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 juillet 2014

Hier, c'est demain...

    SonnetIl faut, dans ce bas monde, aimer beaucoup de choses,Pour savoir, après tout, ce qu'on aime le mieux,   Les bonbons, l'Océan, le jeu, l'azur des cieux,Les femmes, les chevaux, les lauriers et les roses.   Il faut fouler aux pieds des fleurs à peine écloses ; Il faut beaucoup pleurer, dire beaucoup d'adieux. Puis le coeur s'aperçoit qu'il est devenu vieux,     Et l'effet qui s'en va nous découvre les causes.   De ces biens passagers que l'on goûte à demi, ... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 17:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
26 juillet 2014

Je reviendrai ...

  Je reviendraiLe feu au cœur   De la chaude terreUn jour orange   Je te le promets Et la terre me prendraDans le creux de ses bras Je reviendraiLe vent sur l’eau   FrémissanteUn jour bleuJe te le promets Et l’eau m’envelopperaDe ses tendres courants Je reviendraiBélier solaireM’endormir Dans tes bouclesMoutonnières Nous écrirons à deuxLe roman d’une vie nouvelle Je reviendraiEtre accueilli en toi   L’amour seulPassera à gué   Je te le promets. ... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 16:33 - Commentaires [5] - Permalien [#]
24 juillet 2014

Jardins minimes ...

Jardins de tonnelle et de buis. De cannelle ou d'osier.     Jardins de Dive ou d'hirondelle. Jardins tapis. Jardins sous l'escalier liquide où dort le bon sommeil du mort. Jardins jaunis. J'y trouve rotules de rouille, pieds bots blanchis, roses de papier, petits chapeaux de paille. Et la coque d'un navire pétrifié. Mais nul soulier n'y perd la jambe. Nulle main n'y perd la paume. Nul œil n'y perd la vue. Le bleu tout nu dresse le pavois neuf du givre, ... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 20:01 - Commentaires [5] - Permalien [#]

20 juillet 2014

Front de nuages...

  Sous le vent qui chasseSous le vent qui chanteLe vent de la mer Le coeur lourd dépasseL'esprit qui le hanteLe temps est amer   Le ciel bas se masqueEt l'espoir se lasseDans mes yeux ouverts   J'attends que tout passeMa douleur plus basseSous le front couvert   Aucun secret dans les rides     inextricables de tes mainsAucun regret dans ton regard     qui ouvre le matinMême l'oubli du sang qui coule   goutte à goutte dessources du destin.   Pierre... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 17:51 - Commentaires [10] - Permalien [#]
19 juillet 2014

Merci !

               
Posté par Marycoeur à 15:11 - Commentaires [4] - Permalien [#]
18 juillet 2014

De ces terrasses où le soir ,il flotte encore...

De ces terrasses où, le soir, il flotte encore Sur la terre assombrie un dernier voile d'or,Nous regardons, tous deux, longuement, en silence,   Le monde qui s'efface et l'azur qui s'endort.Il se tient près de moi.   Ses grandes ailes blanchesSont closes.   Il songe ;   et nul ne sait à quoi songentLes Anges. Tendrement, près de lui je me pencheSur l'Eden endormi. Déjà, comme un baiser,Tout un ciel frissonnant d'étoiles s'est posé   Sur ce sommeil heureux et ces rêves si... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 20:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 juillet 2014

La tendresse...

  Miraculeux printemps dont l’automne est si triste, Le plus beau sentiment, non, ce n’est pas l’amour ;    Pas l’amour faible et fou, l’amour aveugle et sourd, Fermant autour de lui sa guirlande égoïste.      Ce n’est pas le respect aux bagues d’améthyste ; Ni le rêve, laissant ses longs cheveux flotter ;  Ni l’amitié, qui veut la réciprocité, Ni l’estime, tenant son implacable liste.      Mais Tendresse, c’est... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 20:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]