28 juin 2015

Ô le calme jardin d'été ...

  Ô le calme jardin d'été où rien ne bouge ! Sinon là-bas, vers le milieu De l'étang clair et radieux, Pareils à des langues de feu, Des poissons rouges.   Ce sont nos souvenirs jouant en nos pensées Calmes et apaisées Et lucides - comme cette eauDe confiance et de repos.   Et l'eau s'éclaire et les poissons sautillent Au brusque et merveilleux soleil, Non loin des iris verts et des blanches coquillesEt des pierres, immobiles Autour des bords vermeils.   Et c'est doux de les voir aller,... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 20:47 - Commentaires [3] - Permalien [#]

26 juin 2015

À Miss Mary...

Le Destin a voulu que vous fussiez charmante, Et vous l’êtes. Riez, miss Mary, regardez : Vous charmez toute chose et tout vous complimente ;   Les cœurs courent à vous, par vos beaux yeux guidés. Et vos cheveux sont d’or, l’air de mai les tourmente, Votre frais rire éclate en grelots saccadés ; On vous aime de tout, même d’être inclémente,   Et l’amour avec vous en vain pipe les dés. Il semble qu’on pourrait, tant vous êtes petite,Vous cacher sur son cœur, comme on fait d’un... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 19:48 - Commentaires [7] - Permalien [#]
25 juin 2015

Á vous ...

  (extrait)... Quand sur les champs du soir la brume étend ses voiles, Lorsque, pour mieux rêver, la Nuit au vol errant,   Sur le pâle horizon détache en soupirant Une ceinture d'or de sa robe d'étoiles ;   Lorsque le crépuscule entr'ouvre, aux bords lointains, Du musical éther les portes nuageuses ; Alors,avec les vents, les âmes voyageuses Vont chercher d'autres cieux dans leurs vols incertains. Frédéric Monneron1813-1837      
Posté par Marycoeur à 19:22 - Commentaires [3] - Permalien [#]
23 juin 2015

Calme Jardin ...

  Calme jardin,Grave jardin,Jardin aux yeux baissés au soir Pour la nuitPeines et rumeurs, Toutes les angoisses bruissantes de la villeArrivent jusqu'a moi,   glissant sur les toits lissent,Arrivent à la fenêtre   Penchée, tamisées par feuilles menues et tendres et pensives. Mains blanches,Gestes délicats,Gestes apaisants.   Mais l'appel du tam-tam bondissant par monts et continents,   Qui l'apaisera, mon coeur,A l' appel du tam-tam bondissant, véhément, lancinant.   ... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 19:33 - Commentaires [3] - Permalien [#]
21 juin 2015

Un jour ....

  Un jour le monde devint silencieux ;   les arbres, là-haut, étaient profonds et majestueux, et nous sentions sous notre peaule mouvement de la terre.   Tes mains furent douces dans les miennes   et j’ai senti en même temps la gravité et la lumière, et que tu vivais dans mon cœur.Tout était vérité sous les arbres, tout était vérité. Je comprenaistoutes choses comme on comprend un fruit avec la bouche, une lumière avec les yeux   Antonio Gamoneda  
Posté par Marycoeur à 18:10 - Commentaires [3] - Permalien [#]
19 juin 2015

à l'intérieur de mon jardin...

  Parmi le vertet la floraison   de toutes les plantes les plus bellesje flâne.   Je délibère iciJe rêve par là. L’heure s’arrêteou plutôt s’étend pleinement, se déplier et s’amplifier.Ces tournoiements et ondulations soudaines de brises d’été,envoient tous les parfumsdans l’air chaud. Contempler une feuilleou le motif sur le murcréés par des branches les plus près.   Ces têtes-là de fleurs dansantesexposent délicatementtoute leur gloire.   Quelle simplicité à se perdre.Et quelle... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 17:57 - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 juin 2015

Les sentiments...

Je n’ai pas besoin d’argent.J’ai besoin de sentiments,de mots, de mots choisis avec soin,de fleurs comme des pensées, de roses comme des présences, de rêves perchés dans les arbres, de chansons qui fassent danser les statues, d’étoiles qui murmurent à l’oreille des amants. J’ai besoin de poésie,cette magie qui allège le poids des mots, qui réveille les émotions et donne des couleurs nouvelles. Alda Merini
Posté par Marycoeur à 17:58 - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 juin 2015

En province...

  En province, dans la langueur matinale Tinte le carillon, tinte dans la douceurDe l'aube qui regarde   avec des yeux de soeur,   Tinte le carillon, - et sa musique pâle   S'effeuille fleur à fleur sur les toits d'alentour, Et sur les escaliers des pignons noirs s'effeuilleComme un bouquet de sons mouillés que le vent cueille,Musique du matin qui tombe de la tour,   Qui tombe de très loin en guirlandes fanées,   Qui tombe de naguère en invisibles lis,   En pétales... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 21:23 - Commentaires [1] - Permalien [#]
12 juin 2015

J'ai revu la nature ...

  J'ai revu laNature en son commencement.   J'entends comme en naissant, comme en ouvrant l'oreille Un bruit de branches, d'eau, de brises et d'abeilles Passer avec un vague et frais étonnement.   On voit partout jaillir de la terre âpre et dure La vapeur balancée et molle des verdures... Nature, je connais votre piège éternel : Forte par la beauté, humble par le silence, Vous attendez qu'en nous sans cesse recommence L'immense adhésion au but universel.   L'indiscernableAmour tente un... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 19:27 - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 juin 2015

Vous ne saurez jamais...

    Vous ne saurez jamais que votre âme voyageComme au fond de mon coeur   un doux coeur adopté ; Et que rien, ni le temps, d’autres amours, ni l’âge, N’empêcheront jamais que vous ayez été.Que la beauté du monde     a pris votre visage, Vit de votre douceur, luit de votre clarté,   Et que ce lac pensif au fond du paysage   Me redit seulement votre sérénité.   Vous ne saurez jamais que j’emporte votre âme   Comme une lampe d’or qui... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 19:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]