31 mars 2016

J'ai crié Avril !

J'ai crié. " Avril ! " À travers la pluie, Le soleil a ri. J'ai crié. " Avril ! " Et des hirondelles Ont bleui le ciel. J'ai crié. " Avril ! " Et le vert des prés S'est tout étoilé. J'ai crié. " Avril ! Veux-tu me donner Un beau fiancé ? " Mais, turlututu, Il n 'a rien répondu. Maurice Carême      
Posté par Marycoeur à 22:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]

30 mars 2016

Comme le coquelicot...

  Tout comme le coquelicot,     habillez-vous de votre plus jolie couleur,   suspendez un sourire à vos lèvres, ouvrez vos bras au soleil   et accueillez l'abondance du printemps.   Siham Mosaddak  
Posté par Marycoeur à 14:01 - Commentaires [4] - Permalien [#]
29 mars 2016

Au sujet du bonheur ...

Il y a peu de choses à dire au sujet du bonheur ; il se contente d'être lui-même, placide, presque somnolent. C'est un état que l'on adopte d'un cœur léger mais avec un esprit parfois torturé". Légende d'automne  Jim Harrison     Nationalité : États-Unis Né à : Grayling , Michigan , le 11/12/1937Mort à : Patagonia, Arizona , le 26/03/2016Biographie : Jim Harrison, nom de plume de James Harrison, est un poète, romancier et nouvelliste.       ... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 18:28 - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 mars 2016

Description du Printemps...

  Voyez comme à l’entrée Du Printemps gracieux La brigade sacrée Des Grâces et des Dieux, Le giron et le sein Porte, de roses plein ?   Voyez comme les ondes De l’écumeuse mer Et les rides profondes   Commencent à calmer ? Et cent sortes d’oiseaux Se jouent dans les eaux ?   Voyez comme la grue Est déjà de retour ? Et le soleil sans nue   Nous allume le jour, Et chasse l’ombre épais Du trait de ses beaux rais ?   Voyez en apparence Nos journaliers labeurs Comme la terre avance... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 20:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 mars 2016

Mars...

      Mars Il tombe encore des grêlons,Mais on sait bien que c'est pour rire.     Quand les nuages se déchirent,Le ciel écume de rayons.     Le vent caresse les bourgeonsSi longuement qu'il les fait luire.       Il tombe encore des grêlons,Mais on sait bien que c'est pour rire.       Les fauvettes et les pinsonsOnt tant de choses à se dire   Que dans les jardins en délireOn oublie les premiers bourdons. ... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 16:07 - Commentaires [4] - Permalien [#]
24 mars 2016

Les souvenirs sommeillaient...

Les souvenirs sommeillaient, on les croyait disparus ; mais, au moindre mouvement qu'on fait dans ces recoins de soi-même, au moindre rayon qu'on y dirige, c'est comme une poussière d'innombrables atomes qui s'élève et redemande à briller. — Sainte-Beuve, Volupté 
Posté par Marycoeur à 20:21 - Commentaires [1] - Permalien [#]

22 mars 2016

Les oeufs de Pâques...

Voici venir Pâques fleuries,Et devant les confiseriesLes petits vagabonds s'arrêtent, envieux.   Ils lèchent leurs lèvres de roseTout en contemplant quelque choseQui met de la flamme à leurs yeux. Leurs regards avides attaquentLes magnifiques œufs de PâquesQui trônent, orgueilleux, dans les grands magasins, Magnifiques, fermes et lisses,Et que regardent en coulisseLes poissons d'avril, leurs voisins.Les uns sont blancs comme la neige. Des copeaux soyeux les protègent.Leurs flancs sont faits de sucre. Et l'on voit,... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 20:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 mars 2016

Les choses les plus belles...

  Les choses les plus belles       sont celles que souffle la folie et qu'écrit la raison.     Il faut demeurer entre les deux,   tout près de la folie quand on rêve,     tout près de la raison quand on écrit.   André Gide        
Posté par Marycoeur à 21:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 mars 2016

un fragment du monde...

"Il y a toujours une chose qu’on ne jette dans aucun cas.   Ce n’est pas nécessairement une chose. Ce peut-être une lumière, une attente, un seul nom.   Ce peut être une tache sur un mur, un arbre à la fenêtre ou même une heure particulière du jour. C’est une chose dont on s’éprend sans raison, sans besoin. C’est une fidélité silencieuse à ce qui passe et demeure.   C’est un amour taciturne, immobile :     il se dépose au fond de l’âme comme au fond d’un creuset.   ... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 19:27 - Commentaires [3] - Permalien [#]
16 mars 2016

Avec un chagrin...

  D'un chagrintu feras un oiseau d'une peinetu feras un bouquet et l'oiseau et les fleursseront pour ses yeux.   Et de ses yeuxtu feras un amour. Jacques Dor  
Posté par Marycoeur à 19:41 - Commentaires [3] - Permalien [#]