11 avril 2016

Les violettes...

  Je revois une enfant silencieuse que le printemps enchantait déjà d’un bonheur sauvage, d’une triste et mystérieuse joie… Une enfant prisonnière,   le jour, dans une école, et qui échangeait des jouets, des images contre les premiers bouquets de violettes des bois, noués d’un coton rouge,   rapportés par les petites bergères des fermes environnantes… Violettes à courte tige, violettes blanches et violettes bleues,   et violettes d’un blanc bleu veiné de nacre mauve – violettes de... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 17:02 - Commentaires [2] - Permalien [#]

10 avril 2016

Un grain de folie...

  “Les gens n'ont de charme que par leur folie. Voilà ce qui est difficile à comprendre.   Le vrai charme des gens c'est le côté où ils perdent un peu les pédales, c'est le côté où ils ne savent plus très bien où ils en sont.   Ça ne veut pas dire qu'ils s'écroulent au contraire, ce sont des gens qui ne s'écroulent pas. Mais, si tu ne saisis pas la petite racine ou le petit grain de folie chez quelqu'un, tu peux pas l'aimer.   On est tous un peu déments, et j'ai peur, ou je... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 16:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 avril 2016

J'ai des saisons dans le sang...

  J'ai des saisons dans le sangJ'ai le battement des mers      J'ai le tassement des montagnes J'ai les tensions de l'orage       La rémission des vallées J'ai des saisons dans le sang   J'ai des algues qui me retiennent J'ai des hélices pour l'éveil J'ai des noyades J'ai des leviers   J'ai des entraves J'ai délivrance J'ai des combats J'ai fleur et paix. Andrée Chedid  
Posté par Marycoeur à 15:17 - Commentaires [3] - Permalien [#]
07 avril 2016

En Automne et au Printemps ...

"En automne je récoltais toutes mes peines et les enterrais dans mon jardin.   Lorsqu'avril refleurit et que la terre et le printemps célébrèrent leurs noces, mon jardin fut jonchéde fleurs splendides   et exceptionnelles.."     Khalil Gibran (Récoltes-fragment)
Posté par Marycoeur à 14:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 avril 2016

L'âme et le jardin se regardent...

  Il est parfois de purs instants de transparence où semble s’effacer toute frontière entre le dehors et le dedans,   où l’âme et le jardin se regardent,   se découvrent accordés et s’accueillent dans la paisible évidence d’une amitié plus ancienne et fidèle que la mémoire des jours. Henri Gougaud
Posté par Marycoeur à 19:42 - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 avril 2016

Ne regarde ni avant ,ni en arrière....

  Ne regarde ni en avant ni en arrière,  regarde en toi-même,   sans peur ni regret.  Nul ne descend en soi   tant qu‘il demeure esclave du passé ou de l’avenir. Émile Michel Cioran          
Posté par Marycoeur à 20:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]

03 avril 2016

L'éternité...

  “Ces foudroiements de la beauté , ce ne sont jamais que des instants, n’est-ce pas ?   des instants que nous disons d’éternité. D’éternité. Ca veut bien dire qu’en ces instants-là, on touche… autre chose.   Qu’on échappe au temps des horloges.   On dit aussi des « instants de grâce », n’est-ce pas ?   Devant une oeuvre d’art. A l’écoute d’une musique.     Devant un paysage. Un coup de foudre, comme en amour. L’éternité, dans un instant.Et c’est comme un autre monde... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 17:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 avril 2016

Le mois d'avril dans le vent frais ...

    Le mois d’avril dans le vent frais,Le mois d’avril, ohé, ohé, dans les prés Le mois d’avril que j’attendaisVient d’arriver, ohé, vient d’arriver. Et le soleil sur les genetsUn doux soleil, ohé, ohé, dans les prés   Un doux soleil que j’attendaisVient d’arriver, ohé, vient d’arriver Et le pinson qui chante gaiEt le pinson, ohé, ohé, dans les prés Et le pinson que j’attendaisVient d’arriver, ohé, vient d’arriver Et mon ami qui me manquaitEt mon ami, ohé, ohé, dans les prés Et mon ami qui me... [Lire la suite]
Posté par Marycoeur à 16:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]
31 mars 2016

J'ai crié Avril !

J'ai crié. " Avril ! " À travers la pluie, Le soleil a ri. J'ai crié. " Avril ! " Et des hirondelles Ont bleui le ciel. J'ai crié. " Avril ! " Et le vert des prés S'est tout étoilé. J'ai crié. " Avril ! Veux-tu me donner Un beau fiancé ? " Mais, turlututu, Il n 'a rien répondu. Maurice Carême      
Posté par Marycoeur à 22:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]
30 mars 2016

Comme le coquelicot...

  Tout comme le coquelicot,     habillez-vous de votre plus jolie couleur,   suspendez un sourire à vos lèvres, ouvrez vos bras au soleil   et accueillez l'abondance du printemps.   Siham Mosaddak  
Posté par Marycoeur à 14:01 - Commentaires [4] - Permalien [#]